Skip to content
Published June 11, 2020

Mouvant comme le sable sous les pavés, le Festival Bastille Quartier Libre continue de nous surprendre là où on ne l’attend pas, et viendra cette année illuminer et réchauffer les premiers frimas de l’hiver.

Rendez-vous incontournable du XI e arrondissement, le Festival Bastille Quartier Libre vous promet une 4 è édition placée sous le signe de la gastronomie et de l’art de vivre.

Assaisonné cette année par la pétillante Dorothy Polley, qui en assure désormais la présidence, le Festival Bastille Quartier Libre vous invite à suivre un parcours artistique et culinaire qui vous mènera à la rencontre de ces indépendants, commerçants, artistes, artisans et créateurs qui font battre le cœur du quartier de la Bastille et lui donnent cette saveur si particulière.

La recette de ce succès annoncé : des spectacles, des concerts, des projections de film et des dédicaces, des performances aussi. Et surtout la volonté, farouche, de défendre et de continuer à faire vivre l’exception d’un quartier qui porte en lui le souffle du génie créatif et l’énergie de la liberté.

La mairie du 11 e arrondissement et la Ville de Paris, qui accompagnent le Festival Bastille Quartier Libre depuis sa création en 2010, sont fières, cette année encore, d’être à ses côtés et de permettre à tous les indépendants de Paris, de France ou de Navarre, de se rencontrer et de partager ensemble un moment unique.

Rendez-vous avec les Tiglïngs (cie Progéniture) à 18h30 au métro Bastille pour descendre la rue de la Roquette en jeux et chansons. Les Tiglïngs sont de drôles de lutins, bondissant joyeusement sur leurs
chaussures à ressort. En compagnie de leur fidèle renne, Tatave, ils transmettent
l’euphorie chaleureuse des forêts polaires du Grand‐Nord….

Ils chantent, dansent, rebondissent, font des lâchés de confettis et de bonbons, et en plus ils parlent une langue bizarre…le Tiglïng.

Venez découvrir le parcours urbain proposé par Jeanne-Claire Dubois: “Je vous propose de suivre un parcours urbain dont le but est d’essayer de changer notre perception de la ville comme un lieu riche en rencontres et émerveillement.

Ainsi entre le Faubourg Saint-Antoine et la Rue de la Roquette pourtant très fréquentés, il existe de charmants passages cachés avec des galeries, commerces et nombreux artisans à découvrir. Prêts à déambuler vous serez surpris d’apercevoir une flèche en porcelaine puis une autre qui vous guident
vers de nouvelles trajectoires.”

Un parcours d’art urbain, constitué de flèches en porcelaine, conçu dans le cadre du projet de diplôme à l’ESAA Duperré.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *